Recherche

0 € à 1,500,000 €

Critères supplémentaires
Nous avons trouvé 0 résultats
Résultat de votre recherche

Le parc André-Citroën Jardin public de Paris 15eme

Posté par admin sur décembre 1, 2017
| 0

Description du Parc André-Citroën

Le Parc André-Citroën est un espace vert, un jardin public du 15ème arrondissement parisien situé dans le quartier de Javel, sur le flanc gauche de la Seine. Il possède un ensemble architectural ultramoderne et a été implanté à la place de l’ancien parc automobile Citroën. Sa construction dura de 1986 à 1992. Son entrée principale est localisée au numéro 2 de la rue de la Montagne-de-la-Fage. Il dispose de pelouses accessibles, d’un quai aménagé, d’un espace dédié à l’animation avec une partie récréative pour les petits, de plusieurs endroits propices au repos et à la détente, de nombreuses aires de pique-nique, et bien d’autres surprises encore. Son aménagement a été organisé dans une idée de respect écologique. Le parc est public et entièrement gratuit. Ses horaires d’ouverture vont de 8h00 du matin à la nuit (heure de fermeture variant selon saison).

Il est relativement facile de se rendre au parc, que l’on soit véhiculé ou à pied. Si vous êtes en métro il vous est possible d’utiliser la ligne 10 à la station Javel – André-Citroën ou encore la ligne 8 avec grâce aux stations Lourmel et Balard. Il vous est aussi possible d’emprunter le RER C à la gare du pont Garigliano ou Javel ou encore la ligne du Tramway T3a. Ce qui préfèrent le bus pourront utiliser les lignes 42 et 88 du réseau de bus RATP.

Pour plus d’informations, rendez vous sur le site officiel du parc André-Citroën

Un peu d’histoire

Au XVème siècle le parc n’était autre qu’un charmant petit port de pêche où venaient naviguer et s’amarrer les plaisanciers de passage dans Javel. Puis l’endroit se mua en 1777 lorsqu’on y ajouta une manufacture de produits chimiques. A cette époque, le comte d’Artois, futur roi de France, y créa alors la célèbre eau désinfectante qui prit pour nom celui du village. Grâce au succès fulgurant de cette trouvaille, le lieu attira continuellement des investisseurs du monde entier jusqu’à héberger, en 1915, les fameuses usines de l’ingénieur André-Citroën. A l’origine, son activité consistait à fabriquer de munitions de guerre, puis dévia dans la construction automobile dès que la paix réapparue. C’est en ce même lieu que les modèles de la traction-avant et de la DS furent créés. Plus tard, en 1982, les usines se firent délocalisées à Neuilly-sur-Seine marquant un virage historique pour la marque et laissant derrière elle un immense espace à rebâtir. Ce lieu, si agréable de par sa proximité à l’eau, devint alors tout naturellement un endroit idéal pour flâner. Il fut donc transformé en parc, celui que nous connaissons actuellement.

Promenons-nous dans le parc André-Citroën

La construction minutieuse du Parc André-Citroën a été orchestré par les célèbres paysagistes français que sont Gilles Clément, Allain Provost avec l’aide des ambitieux architectes que sont Patrick Berger, Jean-François Jodry et Jean-Paul Viguier. Ces maîtres d’œuvre ont réalisé un parc de 24 hectares très éclectique : bassins, pelouses, bambouseraie, etc. Il se situe le long de la Seine dans un environnement luxuriant. L’alliance entre l’eau et la terre est magnifiquement marié et sublimé par des scénographies aquatiques. Il est actuellement le seul espace vert parisien à bénéficier d’une ouverture aussi importante sur le fleuve.

Rendez-vous au Nord-Est du parc. Vous trouverez ici deux grandes serres constituées pour l’une de plantes tropicales et pour l’autre de plantes méditerranéennes. 120 jets d’eau surgissent entre les deux bâtiments. Un peu plus bas, git un îlot artificiel boisé de bambous. Si vous regardez maintenant autour de vous, vous apercevrez plusieurs jardins thématiques sous la forme de petites serres. On les appelle « Jardins Sériels ». Ils associent, pour chacun d’entre eux, une couleur à une planète, un jour de la semaine, un sens de perception et un numéro atomique. Ce parti-pris paysager met en relation un système analogique avec la théorie du mouvement.

En continuant votre promenade, vous distinguerez trois grands espaces. Le premier c’est le Jardin Caroline-Aigle, situé entre la rue Saint-Charles et la rue Balard. Son nom est un hommage à la première femme pilote de chasse de France. Dédié à la promenade et aux jeux, il est constitué d’un hectare de plantes vivaces et entouré de hauts murs. Le second c’est le Jardin Eugénie-Djendi, situé entre la rue Saint-Charles et la rue Leblanc. Son nom est un hommage à une sous-lieutenante française, connue sous le nom de la « Merlinette », grande résistante qui fut déportée et assassinée. Cet espace de deux hectares possède une végétation plus dense mais aussi d’imposants gradins menant tout droit sur une charmante place encerclée de 64 jets d’eau. Dirigez-vous à présent vers la troisième partie qui n’est autre que le centre du parc. Onze hectares propices à la sieste grâce à ses larges pelouses s’offrent alors à vous pour le bonheur de tous. Observez le grand bâtiment au milieu avec sa terrasse semi-ouverte. L’architecture de son toit atypique en dents de scie a été effectué en hommage au passé industriel du lieu. A noter qu’une récupération d’eau de pluie est aussi effectuée tout autour de la concession pour être réutilisée à des fins de nettoyage et arrosage du parc.

Autre particularité notable du parc : son célèbre ballon captif, communément appelé « Ballon de Paris Generali ». Il s’élève à une hauteur de 150 mètres et est le plus grand ballon du monde. Il fut nommé successivement « Fortis », « Eutelsat », et « Air de Paris ». N’hésitez pas à grimper à bord, moyennant un maximum de 30 personnes, et laissez-vous aller à vos rêves en observant la merveilleuse vue panoramique du site qui s’offre à vous. L’autre spécificité du ballon est qu’il agit aussi comme indice de pollution puisque la couleur de son illumination varie selon de taux de pollution et la qualité de l’air.

Grâce à la construction du Parc André-Citroën, les habitants du 15e arrondissement peuvent s’enorgueillir de bénéficier de 13m² d’espaces verts, soit environ 5 arbres par habitant ! Une aubaine pour tous les amoureux de la nature.

 

 

 

error: Le contenu de ce site est protégé

Comparer les annonces