header_image
Vos résultats de recherche

Boulevard Garibaldi – Paris 75015

publié par admin sur décembre 1, 2017
| 0

Le boulevard Garibaldi dans le 15ème arrondissement de Paris

 

Fiche technique

Le boulevard Garibaldi est une rue du 15ème arrondissement parisien. Ou devrions-nous dire plutôt deux rues. En effet, cette charmante portion de route a pour particularité d’être séparée en deux par un métro aérien. Tout le long du boulevard, trône un imposant viaduc sur un terre-plein. Il s’agit de la ligne 6 du métro de Paris. Situé entre les boulevards de Grenelle et Pasteur, cette voie est un hommage au général italien Joseph Garibaldi (1807-1882) qui jadis, défendit la France alors en guerre contre les allemands en 1870. Grâce à sa position géographique stratégique et d’autres nombreux avantages, le boulevard Garibaldi jouit d’une côte immobilière confortable pour les propriétaires qui se situe entre 7 696 € et 10 995 €, selon les biens et les adresses. Les deux voies du boulevard permettent de distinguer deux sens de circulation et en favorise sa fluidité. Il est tout à fait possible de s’y garer, que l’on soit plutôt quatre ou deux roues. Bien évidemment, le plus simple c’est le métro, en particulier si la ligne 6 vous amène à destination. Il vous sera alors possible de sortir aux arrêts de Cambronne ou Sèvres-Lecourbe pour arriver directement sur le boulevard. Une autre option consiste à rejoindre la station Ségur à une soixantaine de mètres de la voie pour emprunter la ligne 10 du métro.

 

Un peu d’histoire

Avant que le boulevard devienne celui que nous connaissons maintenant, la portion de route située à l’extérieur de l’ancien mur d’octroi était appelée « boulevard de Sèvres », pour la partie située entre les actuelles place Cambronne et l’avenue de Ségur, et « boulevard des Paillassons » pour la partie située entre l’avenue de Ségur et la rue Lecourbe. Concernant désormais l’intérieur de l’ancien mur d’octroi, une portion était nommée « Chemin de ronde des Paillassons » puis « Chemin de ronde de Sèvres » sitôt passé la rue de Ségur. Par la suite, la totalité du boulevard fût créé en 1864, précisément sur l’ancien mur des Fermiers généraux et prit alors le nom de boulevard de Grenelle. Ce n’est que vingt ans plus tard, lors de l’arrêté du 10 novembre 1885, qu’une partie de la voie prit le nom de « boulevard Garibaldi ».

 

Promenons-nous sur le boulevard Garibaldi

La boulevard Garibaldi, c’est deux fois plus de possibilités puisque deux fois plus de rues. Outre le fait l’on peut y perd un peu son latin pour se retrouver sur place, cet axe passant nous apparaît comme en endroit accueillant, où l’élégant fer du viaduc côtoie les douceurs des feuilles des tilleuls. Le charme de la rue n’a d’ailleurs pas échappé à Christopher McQuarrie, qui a en partie réalisé son film « Mission impossible 6 » dans le boulevard. Au fur et à mesure que l’on descend la rue, on est saisi par cette alternance architecturale entre l’ancien et le moderne qui s’orchestre savamment au rythme des rues enlacées. Cette sensation d’entrecroisement est renforcée par le terre-plein central qui enchevêtre tantôt les voies principales du boulevard, tantôt les rues adjacentes. Très vite, on s’aperçoit aussi que cette séparation possède un autre avantage majeur : la rue baigne de lumière et les deux bâtiments qui se font face sont à une distance très éloignée l’un de l’autre. Que l’on ait une façade ancienne ou moderne, tout le monde s’accordera pour dire qu’un tel emplacement est attirant et laisse rêveur…  Et combien ont déjà rêvé d’un appartement sans vis à vis dans Paris ! Après ce petit tour vous ne serez qu’enthousiaste et serez à nouveau heureux d’avoir pris quelques instants pour lever la tête, souffler, et admirer la beauté de notre chère capitale.